« Renvoyé spécial » au lycée Xavier Marmier de Pontarlier

19 élèves de seconde suivent l’enseignement de découverte et d’exploration « Littérature et société » avec deux professeurs : Anne Lise, SES, et Claude Cuenot, Histoire-Géographie. Ils ont étudié la littérature africaine et s’intéressent au deuxième semestre aux médias en Afrique. C’était une chance de rencontrer, vendredi 20 février 2015, un journaliste ayant défendu, au péril de sa vie, la liberté d’expression.

IMG_5033

Dans la salle de classe réaménagée, étaient présents les deux professeurs, Alareny Baillo Bah, ancien journaliste de la Radio-Télévision Guinéenne, Marie Christine Loureiro, référente CLEMI. Didier Fohr, journaliste à l’Est Républicain, et Nadine Brocard, documentaliste, sont également restés quelques instants.

Après une rapide présentation des personnes présentes, Alareny Baillo Bah a répondu aux questions que les élèves avaient préparées au préalable. Ils étaient curieux de savoir comment il était arrivé en France, pourquoi il avait quitté la Guinée, s’il envisageait d’y retourner un jour, ce qu’il pensait de la liberté d’expression en France. Le témoignage d’Alareny Baillo Bah a été poignant. Refuser de se taire, continuer à défendre un idéal, la liberté de la presse, malgré les insultes d’abord et les agressions physiques contre lui-même et sa famille ensuite, a beaucoup impressionné les adolescents.

IMG_5038

« Cette rencontre nous apprend des choses de manière différente. Le journaliste nous transmet ce qu’il a vécu, nous montre un aspect du journalisme plus réel », commente Lou. « On comprend aussi que les médias peuvent cacher des choses », souligne Suleyman. « On se rend compte que c’est compliqué de défendre la liberté d’expression, qu’il y a beaucoup de risques, de mises en danger », ajoute Lucie. Tous ont loué le courage du journaliste. Savoir qu’en France, il se sentait libre d’exprimer ses opinions et que pour les étudiants en journalisme guinéens, la France représentait un exemple à suivre les a à la fois surpris et réjouis.

Les élèves ont demandé à rester en contact avec Alareny Baillo Bah via les réseaux sociaux. Ils pourront également voir ses reportages pour la RTG sur Youtube et lire ses articles sur le blog « L’œil de l’exilé » de la Maison des Journalistes qui l’a accueilli.

www.maisondesjournalistes.org

M.Christine Loureiro

Référente CLEMI, Pontarlier

 

 

Aucun mot clé pour cet article.

Un défenseur de la liberté d’expression

Accueilli dans le cadre du dispositif « Renvoyé Spécial », mis en place par le CLEMI et la Maison des Journalistes à Paris, Alareny Baillo Bah a accepté d’être au centre d’une table ronde sur la « Liberté d’expression », jeudi 19 février 2015, la veille de son intervention au lycée Xavier Marmier de Pontarlier.

Ouverte au public et accueillant des journalistes de la presse locale, cette rencontre a été organisée par le CLEMI de l’Académie de Besançon et l’agence de l’Est Républicain de Pontarlier. Une trentaine de personnes étaient présentes à la Brasserie Saint Pierre.

Alareny Bah entouré de Didier Fohr de l’Est Républicain et de Marie Adam-Normand du CLEMI

 

Alareny Baillo Bah, journaliste à la Radio-Télévision Guinéenne, a d’abord livré son douloureux témoignage. Passé à tabac par des militaires pour avoir dénoncé des faits déplaisant au gouvernement guinéen, qui le considère comme un « journaliste indélicat », il a été contraint à fuir son pays. Cet ardent défenseur de la liberté d’expression, « de confession musulmane » précise-t-il, a été l’un des premiers à se rendre, le dimanche 11 janvier, place de la République à Paris.

Les échanges ont ensuite porté sur le fonctionnement des médias, les actions menées par le CLEMI pour former à l’éducation aux médias d’information et à l’usage d’internet, pour développer l’esprit critique, la réflexion des élèves. Ont été mises en avant également les difficultés, rencontrées par certains enseignants, à défendre la liberté d’expression, à expliquer les lois qui fondent notre démocratie surtout depuis l’apparition des réseaux sociaux où tout semble permis.

IMG_5017

Survenant peu de temps après l’attentat commis à Copenhague, cette table ronde a bénéficié de moyens de protection accrus. Pourtant notre pays est considéré comme « un exemple dans la défense de la liberté d’expression par les étudiants en journalisme guinéens »…

M.Christine Loureiro

Référente CLEMI à Pontarlier

 

Aucun mot clé pour cet article.

Participez au Marathon Presse le 26 mars !

Le  « Marathon    Presse »  s’inscrit dans le cadre de la 26e semaine de la presse et des médias dans l’école®. Il s’adresse aux élèves des collèges et lycées des académies de Nice, Besançon et Marseille déjà investis dans des « actions‐presse » au sein de leur établissement.

Marathon Presse 2015

 Cette action a pour objectif de les sensibiliser au traitement de l’information à travers différents médias tels que l’écriture, la photo ou la vidéo. Les  élèves, encadrés par leurs enseignants et accompagnés par des professionnels de l’information, utilisent les ressources mises à leur disposition afin de réaliser des productions journalistiques sur différents médias. L’ensemble des articles et reportages réalisés dans le cadre du « Marathon-­Presse » est ensuite publié sur le journal en  ligne édité par l’Atelier Canopé Nice.

Affiche SPME 2015

Les activités proposées dans le cadre du Marathon-­Presse ont pour objectif de :

  • faire prendre conscience du rôle des médias dans la société et montrer comment est fabriquée l’information,
  • sensibiliser aux notions de «sources» et de «fiabilité»,
  • développer la capacité et le goût d’écrire,
  • éduquer à la citoyenneté.

L’opération Marathon Presse vous est proposée par le Clemi de l’académie de Besançon et Canopé académie de Besançon, à l’initiative de l’Atelier Canopé de Nice. Il s’agit de la troisième édition. Pour mémoire voici les travaux des deux éditions précédentes :
-2013 : http://crdp-nice.net/marathon-presse
-2014 : http://crdp-nice.net/marathon-presse/2014/
-Storify 2013 et 2014 :https://storify.com/cochristophe/marathon-pressse

Organisation

Toute la journée, le jeudi 26 mars 2015    :

-­ Dans les établissements ou dans les ateliers Canopé de l’académie, les élèves réalisent une série de reportages en fonction de contraintes précises dévoilées au fur  et à mesure de la journée.
-­ Dans les locaux des ateliers Canopé de l’académie pour les classes qui le désirent, des équipes de lycéens et leurs enseignants supervisent le travail réalisé en établissement.

Déroulement de la journée

À partir de 9h : Installation des rédactions de presse dans les ateliers Canopé et dans les établissements,  connexions

  • 9h15 : Ouverture de la  journée
  • 9h30 : Distribution consignes/matériel et conférence de rédaction
  • 10h : Sujet 1
  • 11h : Défi 1
  • 12h : Sujet 2
  • 12h30 / 13h30 : repas
  • 13h30 : interview
  • 14h30 : défi 2
  • 16h : bouclage de l’édition
  • 18h : Mise en ligne des productions

Et vous, comment participerez‐vous   ?

En établissement ou dans les ateliers Canopé ?
En tant que correspondants locaux, responsables de rubrique, dessinateurs, reporters… ?
L’utilisation des réseaux sociaux (#marathonpresse) et de la vidéoconférence permettra cette année d’ouvrir le « marathon‐presse » à un nombre plus    important d’établissements dans l’académie et au‐delà.  Tentez l’aventure !

Inscriptions

Inscrivez-vous directement via ce formulaire (attention nombre de places limitées !)

Pour plus de renseignements, contactez-nous directement  par courriel à coordination.clemi-fc@ac-besancon.fr .

Toutes les informations utiles seront diffusées simultanément sur de multiples canaux :
Sur Twitter avec le mot-dièse #marathonpresse (accessible même sans compte)
Dans la communauté Google+ dédiée : (nécessité d’avoir un compte sur Google+)
Sur Viaéduc, le nouveau réseau social de l’Éducation :  (création de compte obligatoire)
Sur le site internet de l’Atelier Canopé de Nice

Mots clés :marathon, SPME 2015

Organiser un débat avec des ados, c’est possible ?

En ligne sur Calameo : le monde des ados consacré au terrorisme et à la liberté d’expression « http://v.calameo.com/?bkcode=00417262365d81ba0f17c »

Les enjeux liés au thème de la semaine de la presse, se prêtent particulièrement aux débats.
Vous trouverez à cette adresse :

https://www.evernote.com/shard/s267/sh/087e0729-4768-4c87-91f3-8376c1e516fa/7d3179aae03a8a82f2f99589688a9d24

la proposition d’un collègue pour faire vivre le débat en classe de façon constructive et connectée (niveau lycée)

N’oubliez pas le débat à Pontarlier ce jeudi à la brasserie Saint-Pierre 18 H

émission du 19 juin à Lure

 

Un marathon en classe ? Le Clemi de l’académie de Besançon et Canopé académie de Besançon propose au classes de participer à un « Marathon Presse ».

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la 26e semaine de la presse et des médias dans l’école®. Le « Marathon-presse » s’adresse aux élèves des collèges et lycées des académies de Nice, Besançon et Marseille déjà investis dans des « actions‐presse » au sein de leur établissement.

Il aura lieu le jeudi 26 mars toute la journée.

Les élèves, encadrés par leurs enseignants et accompagnés par des professionnels de l’information, utilisent les ressources mises à leur disposition afin de réaliser des productions journalistiques sur différents médias. L’ensemble des articles et reportages réalisés dans le cadre du « Marathon-­Presse » est ensuite publié sur le journal en ligne édité par l’Atelier Canopé Nice.

On parle de la semaine de la presse… dans la presse :

SPME

A bientôt pour de nouvelles pistes, profitez des vacances et revenez en forme !

Pour l’équipe du CLEMI Besançon,

Christine Bolou-Chiaravalli

Mots clés :semaine de la presse marathon débat

Table ronde à Pontarlier sur la liberté d’expression

Jeudi 19 février à 18 heures le CLEMI a le plaisir de vous convier à une table ronde organisée à la brasserie Saint-Pierre à Pontarlier.
Les débats qui dureront jusqu’à 19H30 auront lieu en présence de M. Alareny Baillot Bah journaliste guinéen. Des animateurs du CLEMI seront là aussi pour animer les échanges et répondre à vos questions.

cropped-banniereCLEMI.jpg

Une belle occasion de vivre un débat citoyen qui préparera la semaine de la presse sur ce même thème, non ?
Au plaisir de vous y rencontrer.

Christine Bolou-Chiaravalli, pour le CLEMI

Mots clés :débat semaine de la presse liberté d'expression

Safer Internet Day : opération Haute-Saône réussie !

ENSEMBLE POUR UN MEILLEUR INTERNET !
« Le Safer Internet Day est un événement mondial organisé par le réseau européen Insafe / Inhope pour la Commission européenne tous les ans, le second mardi de février, afin de promouvoir un meilleur Internet pour les jeunes. Célébré dans plus de 70 pays dans le monde entier, le Safer Internet Day a rapidement dépassé les frontières de l’Europe pour devenir au fil des ans un rendez-vous incontournable en matière d’éducation numérique et de e-sécurité. »

pour en savoir plus : http://www.saferinternet.fr/

L’atelier Canopé Haut-Saône, à Vesoul, a proposé deux actions pour célébrer cet événement :

Mardi 10 février : une matinée animée par Yann Poirson (OCCE et CLEMI) et Philippe Millet (Canopé) avec une classe de 3eme du collège Jacques Brel de Vesoul. Les élèves et leur professeure – Mme Koettly – ont été amenés à débattre, réfléchir, analyser des vidéos posant les questions de sécurité, d’identité, de propriété sur Internet de façon ludique et humoristique : 9 films d’une minute trente « Les (z)éros sociaux », édités par la MAIF pour le compte de la mairie de Paris.

Les élèves réagissent d’abord sur un mur Padlet pour exprimer leur façon d’utiliser les médias sociaux, puis répondent à des questions génériques sur des tablettes équipées d' »Explain everything », application qui permet de visionner des vidéos et de les commenter sans quitter l’application.)

En fin de matinée et après restitution des groupes, les élèves se sont fabriqué des avatars numériques – une façon simple et efficace d’échapper et/ou de maîtriser sa propre image sur ses profils internet. Une application de dessin avec calque comme Picsart est tout à fait indiquée pour cet exercice.

Mercredi 11 février : une rencontre où étaient invités parents, profs, médecins, infirmiers, cadres, responsables vie scolaire  … et des intervenants du service santé de la DSDEN ( Dr Laurence Guillaume, Catherine Hug…), de la Cellule Climat scolaire ( Odile Bernard-François, de Céline Fallica ) et de l’OCCE et du CLEMI (Yann Poirson).

Les échanges, d’abord tournés vers les risques avérés de mauvais usages d’Internet, ont ensuite amené chacun à penser aux solutions éducatives que parents et profs peuvent apporter en explicitant des démarches positives et constructives autour des médias sociaux, de façon à ce que les enfants, devenus adolescents puis adultes, ne soient pas dans le déni des traces qu’ils auront laissées sur la toile durant leur scolarité…

Voir ci-dessous le mur Padlet fourni aux participants de la rencontre.

 

Mots clés :Internet, identité numérique

Twitter, un outil pour communiquer, formation CLEMI, 12/02/2015

Formation proposée par le CLEMI Franche-Comté au plan académique de formation.

La présentation :

La carte support :

Les tweets échangés via #formationTwitter :

 

Des pistes de travail possibles abordées pendant la journée :

 

- Utilisation de Twitter dans le cadre de la communication d’un restaurant d’application : menus, vente à emporter, recettes des plats. Possibilité d’avoir des avis constructifs des clients du restaurant, afin que les élèves prennent conscience de leurs compétences et des points à améliorer. Partager les efforts faits sur les repas à thème : Halloween, Saint-Valentin, repas étranger, buffet. Suivi de la réalisation des plats avec tous les aléas rencontrés et les réussites.

 

 

- Communication avec les élèves en stage : présentation du lieu de stage, tâches accomplies…

 

 

- Au niveau des sciences appliquées : partage des résultats d’expériences en temps réel, comparaison des résultats entre les groupes d’élèves.

 

 

- Twitter = un impératif pour échanger avec des élèves à l’étranger. Deuxième piste : Je pourrai faire un stage Twitter dans le cadre de l’enseignement de l’AP.

 

 

- PROJET : Faire répondre/intervenir les élèves individuellement à un jeu de questions, (technologiques, mécanique, électronique, méthodique, ou autres…), en « live », de façon « signées », avec la notion de temps (visible par ordre d’arrivée) – L’exercice peut se placer entre le jeu de « répondre bien et vite », et la justesse/pertinence/performance des réponses, et … l’évaluation de compétences.

 

 

- Le suivi d’activités de stage, avec les familles, les camarades et les profs.

 

 

- Pas facile d’utiliser Twitter en cours de Technologie. Quelques idées : ressources avec un FABLAB, partage de models 3D créés par mes 3° sur l’imprimante 3D, veille technologique (voir  #mooc fablab)

 

 

- Le collège rencontre des difficultés au niveau de l’orientation. Je voudrais m’associer à certains professeurs principaux pour effectuer un travail sur l’orientation. En utilisant Twitter il peut être possible d’impliquer les élèves dans leur orientation plutôt qu’ils ne la subissent.Recherche sur des métiers , création de fiches de métiers, préparation de forum.

 

 

- Dans le cadre de mon atelier Astronomie, je pense l’utiliser pour communiquer avec d’autres clubs en France et avec des professionnels de l’astronomie (en partenariat avec Astro à l’école).

 

 

- Faire des portraits de personnes exerçant des métiers pouvant intéresser les élèves

 

 

- Travailler avec la professeur de technologie sur les notions du programme

 

 

- Faire des synthèses en histoire géographie en fin de cours

 

 

- Suivre les élèves en PFMP (stage)

 

- Sensibiliser les élèves aux sources de l’information.

 

 

- Entrer en relation avec des professionnels

 

- Faire des echanges sur des défis lecture : tout sauf la fiche de lecture

 

- Prise de conscience concretement de l’empreinte numérique 

 

- Contacter des professionnels avec des 3DP

 

Mots clés :twitter, communication, emi

Un dessinateur de presse à Pergaud

Dans le cadre de l’EDE Littérature & Société, des élèves de seconde du lycée Pergaud ont eu la chance de rencontre Bauer, mardi 10 février 2015.

Dessinateur de presse pour Le Progrès, il publie aussi régulièrement dans d’autres médias (Sciences & vie junior, Marianne, l’Humanité…).

Lire la suite

Aucun mot clé pour cet article.

Nouveau thème pour la semaine de la presse !

La 26e Semaine de la presse et des médias dans l’École® sera placée sous  le signe de la liberté d’expression.
Le nouveau thème sera : « La liberté d’expression, ça s’apprend »

Charlie

Tout le monde éducatif sensible aux attentats s’empare de cette semaine à venir (23 au 28 mars) avec déjà plus de 1 200 établissements scolaires impiqués, mais aussi 100 000 élèves et 22 500 enseignants inscrits de plus par rapport à 2014.

Pour aller plus loin :
Une rubrique «Je suis Charlie» en ligne sur le site du Clemi : http://www.clemi.org/fr/jesuis‐charlie/

Des affiches de Reporters sans Frontières, la carte de la liberté de la presse dans le monde, envoyées à tous les établissements scolaires inscrits.

Un dossier pédagogique avec 27 fiches permettant aux enseignants d’aborder différentes facettes de l’éducation aux médias et à l’information : « Identifier et prévenir le racisme sur Internet », « Liberté d’information, liberté d’expression », « Dessin de presse et fait divers », « L’actu par la BD »…) envoyé à chaque enseignant mais aussi téléchargeable sur le site du Clemi : www.clemi.fr

Pour plus d’informations sur la Semaine de la presse et des médias dans l’École® : www.clemi.f

rthumb (2)

Dans l’académie de Besançon, vous pouvez contacter :
amelie.guinchard@ac-besancon.fr ou christine.bolou-chiaravalli@univ-fcomte.fr, référentes Clemi, en charge du dossier SPME 2015
ou Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI académie de Besançon, coordination.clemi-fc@ac-besancon.fr

Mots clés :nouveau thème semaine de la presse 2015

Derniers jours pour vous inscrire à la semaine de la presse !

Bonjour à tous les enseignants désireux d’intégrer la presse dans leurs cours ! La semaine de la presse a pour vocation de vous y aider pour la 26 ème année consécutive. Vous pouvez encore vous inscrire jusqu’au 7 février et commander gratuitement des titres de la presse nationale et locale : http://www.presse.education.gouv.fr/reservation/

Elle aura lieu du 23 au 28 mars 2015 partout en France, vous pouvez télécharger le flyer enseignant à l’adresse suivante http://www.clemi.org/fr/spme/

L’éducation aux médias et à l’information est inscrite dans la loi pour la Refondation de l’École de la République : « Il est impératif de […] permettre aux futurs citoyens de trouver leur place dans une société dont l’environnement technologique est amené à évoluer de plus en plus rapidement. » L’école « contribue […] à la compréhension et à un usage autonome et responsable des médias, notamment numériques. » Loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’École de la République.

Il existe, dans chaque académie, une équipe du CLEMI qui peut vous aider à réussir votre Semaine de la presse. Les coordonnées sont disponibles sur www.clemi.fr

Un dossier pédagogique vous accompagne dans votre démarche d’enseignement en vous fournissant des pistes. Vous trouverez le sommaire ici :

Pistes pédagogiques, dossier 2015

Plus largement, des vidéos sur les coulisses des media, un CDrom gratuit, des liens vers des expos sont à votre disposition ; pour tout savoir cliquez ici : http://www.clemi.org/fr/spme/l-accompagnement-pedagogique/.

N’oublions pas :  « Au collège, l’éducation aux médias, notamment numériques, initie les élèves à l’usage raisonné des différents types de médias et les sensibilise aux enjeux sociétaux et de connaissance qui sont liés à cet usage. »

Relevons ensemble ce défi pour nos classes !

Christine Bolou-Chiaravalli, CLEMI Besançon

 

Mots clés :Besançon, idées, semaine de la presse 2015, collège, pédagogique